| |

25ème SAINTE CONVENTION NATIONALE ANNUELLE

Période: Jeudi 10 au Dimanche 13 décembre 2015
Lieu: Siège National à Malanhoui, Commune Adjarra
Thème: « Finir avec la vie selon la chair »
Référence Biblique: Romains 8.12 « Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair »

Grandes lignes de la Prédication

Introduction

Le  mot « chair » est mentionné 370 fois dans la Bible et 24 fois dans la lettre de Paul aux Romains. Elle désigne d’une part les muscles du corps de l’homme, de l’animal, de l’oiseau, du poisson ; ou, plus exactement, toutes les parties molles du corps (Ge 40:19 ; Mt 26:41), d’autre part, tous les êtres faits de chair : l’homme et les animaux inférieurs, mais surtout l’homme dans sa faiblesse (Ge 6:13,19; Ro 3:20) et d’autre part encore la nature humaine, privée de l’Esprit de Dieu, dominée par les appétits qui asservissent les facultés intellectuelles, les sentiments, la volonté et aussi le corps (Ro. 7:5) Dans ce sens, le mot chair désigne l’être humain tout entier, le « Moi » incapable de faire le bien sur lequel, avec Paul, nous devons perdre toutes nos illusions (Ro 7:18-25).

Cette chair existe encore chez le croyant et ne peut être ni améliorée ni sanctifiée ; il faut qu’elle soit subjuguée, tenue en échec, en réalité crucifiée par la soumission à la présence et à la puissance de l’Esprit Saint. Car l’homme régénéré a désormais deux natures, la chair et l’esprit.

Finir avec la vie selon la chair est un sujet très important qui demande une attention particulière et cela d’autant plus que nous ne sommes pas redevables à la chair. C’est pourquoi, nous parlerons de la vie selon la chair, des conséquences de la vie selon la chair, des résultats de la vie selon l’Esprit, Comment finir avec la vie selon la chair et des ressources permettant de finir avec la vie selon la chair.

NB: Les lignes suivantes constituent les titres, les divisions principales et les subdivisions des sermons de la Convention. Elles ne portent pas sur les discussions (développements) de ces grandes divisions et subdivisions. C’est pourquoi les Prédicateurs sont invités à lire plusieurs fois le contenu des références bibliques qui ne prennent qu’en compte soit un mot, soit une portion de phrase, soit une phrase qu’ils doivent chercher et méditer. Il leur est aussi demandé de développer ces grandes lignes tout en cherchant des exemples ou des illustrations pour les éclairer à leur auditoire.

« Prêcher sans application, c’est perdre son temps ».  Ainsi donc, les messagers se donneront le devoir de faire appliquer leurs prédications, c’est-à-dire, pousser leurs auditeurs à prendre une décision immédiate face à leurs homélies.

Si le support de la prédication est disponible, nous pourrions en faire copie pour le rapport de la Convention.

Jeudi 10 décembre 2015: 16 heure

I- LA VIE SELON LA CHAIR

Que veut dire la vie selon la chair? La vie selon la chair:

  1. C’est la vie assujettie à la nature pécheresse. Romains 8.15
  2. C’est la vie qui en opposition à Dieu. 4.4
  3. C’est une vie qui refuse de se soumettre à la loi de Dieu (volonté, autorité de Dieu) Romains 8.7
  4. C’est le fait de s’affectionner aux choses de la chair. Romains 8.15
  5. C’est le fait de vivre séparé de Dieu. Luc 15.24

Vendredi 11 décembre 2015 : 09 heure

II- LES CONSEQUENCES DE LA VIE SELON LA CHAIR

Lorsque nous vivons selon la chair:

  1. Nous entrons en inimitié contre Dieu. Romains 87
  2. Nous sommes incapables de plaire à Dieu. Romains 8.8
  3. Nous n’appartenons pas à Dieu. Romains 8.9
  4. Nous demeurons sous la colère de Dieu. Colossiens 3.5-7
  5. Nous sommes privés du royaume de Dieu. Galates 5.21
  6. Nous sommes sous le pouvoir de la mort (mort spirituelle, jugement de Dieu) Romains 8.13

Vendredi 11 décembre 2015: 17 heure

III- LES RESULTAS DE LA VIE SELON L’ESPRIT

Lorsque nous vivons selon l’Esprit:

  1. Nous avons la vie nouvelle. Romains 8.6, 13
  2. Nous devenons fils de Dieu. Romains 8.14
  3. Nous devenons fils adoptifs de Dieu. Romains 8.15
  4. Nous devenons héritiers de Dieu. Romains 8.17
  5. Nous devenons cohéritiers de Christ. Romains 8.17
  6. Nous recevons la gloire de Dieu. Romains 8.17
  7. Nous recevons la paix de Dieu. Romains 8.6
  8. Nous portons le fruit de l’Esprit. Galates 5.22

Samedi 12 décembre 2015: 9 heure

IV- COMMENT FINIR AVEC LA VIE SELON LA CHAIR?

  1. En vivant par l’Esprit. Galates 5.16
  2. En s’affectionnant aux choses de l’Esprit. Romains 8.5
  3. En confessant nos péchés à Dieu et aux frères. I Jean 1. 9, Jacques 5.16
  4. En déclarant la guerre contre la chair. Ephésiens 6.11
  5. En crucifiant la chair. Romains 6.6; Galates 5.24
  6. En faisant mourir la chair. Romains 8.13
  7. En obéissant aux Dirigeants de l’Eglise. Hébreux 13.17
  8. En obéissant à Dieu plutôt qu’aux hommes. Actes 4.19, 5.29

Dimanche 13 décembre 2015: 09 heure

V- LES RESSOURCES QUI PERMETTENT DE FINIR AVEC LA VIE SELON LA CHAIR

  1. Le Saint-Esprit. Romains 8.13
  2. L’armure de Dieu. Ephésiens 6.11-18
  3. La vérité. Ephésiens 6.14
  4. La justice. Ephésiens 6.14
  5. Le zèle que donne l’Evangile de paix. Ephésiens 6.15
  6. La foi. Ephésiens 6.16
  7. Le salut. Ephésiens 6. 17
  8. La Parole de Dieu. Ephésiens 6.17
  9. La prière. Ephésiens 6.18
  10. La communion fraternelle. Actes 2.42, 44; Hébreux 10.25

Conclusion

Maintenant que nous comprenons le contraste saisissant entre la chair et l’Esprit et la possibilité de finir avec la vie selon la chair, quelle conclusion pouvons-nous en tirer ? Nous ne devons rien à la chair, pour vivre selon ses ordres. Notre vieille nature mauvaise et corrompue n’a été qu’une entrave. Elle ne nous a jamais fait le moindre bien.

Nous sommes interpelés dans cette convention à finir avec la vie selon la chair. Sachant que la chair est inutile contre la chair, nous devons mener cette lutte par le Saint-Esprit.

Mais, nous ne pouvons pas vivre selon l’Esprit et en même temps tolérer les mauvaises actions du corps. Non, nous ne devons rien à la chair, ni obéissance, ni même affection. Loin s’en faut, nous chercherons surtout à la faire mourir !

Si Christ ne nous avait pas sauvés, la chair nous aurait entraînés à la plus profonde, la plus obscure et la plus étouffante place de l’enfer. Pourquoi nous sentirions-nous redevables à pareil ennemi ?

Laisser un commentaire